Archives de catégorie : Evénements

Le 31 mai prochain, le projet ARP sera présenté au Festival de l’Histoire de l’art

Actualité du patrimoine

Dialogue : Arnaud Bertinet & Juliette Lavie (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Projet ARP ANR-22-CE27-0007

À l’occasion de l’édition 2024 du Festival de l’Histoire de l’art, l’équipe ARP (Artothèque, Recherche, Patrimoine) a été invitée par le comité d’organisation pour présenter le projet Les artothèques publiques françaises et leurs collections 1982-2022 . La table-ronde prévue permettra de discuter des nouvelles orientations de la recherche en histoire de l’art, de son financement et des outils numériques dédiés à la recherche, par la présentation de la base de données collections-artothèques qui, à échéance 2026, proposera le plus grand ensemble d’estampes et de photographies contemporaines pouvant être interrogé.

Le 31 mai 2024, Château de Fontainebleau, vestibule Serlio, 16h-17h

Les informations relatives à l’organisation de l’édition 2024 du Festival de l’Histoire de l’art sont accessibles à cette adresse https://www.festivaldelhistoiredelart.fr/ Vous trouverez les informations sur la table ronde en suivant ce lien https://www.festivaldelhistoiredelart.fr/programmation/les-artotheques-publiques-francaises-et-leurs-collections-1982-2022/

L’ Artothèque d’Angers fête ses 40 ans

Traversée # 1 (15 mai-22 septembre 2024)

Le 14 mai dernier, le premier des deux volets de l’exposition Traversée, organisés pour célébrer les quarante ans de l’artothèque d’Angers, a été inauguré. Traversée # 1 propose, jusqu’au 22 septembre, une plongée dans la collection de l’artothèque conçue à partir d’une sélection d’œuvres représentatives des acquisitions réalisées au cours des quarante années de soutien à la création et opéré par les deux responsables successives de l’artothèque, Joëlle Lebailly (1983-2013) et Élodie Derval (depuis 2013).

Vue de l’accrochage Traversée # 1 présenté dans l’espace de l’artothèque d’Angers ©ARP2024

Ce premier accrochage présente les œuvres du collectif Bruni/Babarit, d’Andy Goldsworthy, de Mario Giacomelli, Paola De Pietri, Alix Delmas, Claire Trotignon, Marc Deneyer, Franck Gérard, Éric Fonteneau, Amélie Labourdette, Mélanie Delattre-Vogt, Christophe Mauberret, Anne Favret & Patrick Manez, Camille Hervouët, William Klein, Chimène Denneulin, Sylvie Fajfrowska, Martine Aballéa, Georges Rousse, Denis Darzacq, Chema Madoz, Laurent Dejente, Mathieu Delalle, Dieter Appelt, Isabelle Waternaux, Djamel Tatah, Patrick Tosani, Bruce Wrighton, Yann Thoreau, Vivian Meyer.

Vue de l’accrochage Traversée # 1 présenté dans l’espace de l’artothèque d’Angers ©ARP2024

Ce premier volet est aussi l’occasion de rendre hommage à Joëlle Lebailly, à ses choix, ses actions, qui ont fait de l’artothèque l’établissement culturel qu’il est devenu et dont la collection de plus de 1385 pièces est l’une des plus riches de France, ce dont témoigne l’ensemble des douze œuvres retenues de Farida Le Suavé, Claire Maugeais, Bernard Calet, Anne-Marie Filaire, Jean-Christophe Ballot, Laurent Millet, Chrystèle Lerisse, Frédérique Lucien, Olivier Péridy, Pierrick Naud, Elina Brotherus et Jérôme Boutterin.

De gauche à droite et de haut en bas : les œuvres de Laurent Millet, Frédérique Lucien, Claire Maugeais et Pierrick Naud, Hommage à Joëlle Lebailly à l’occasion de l’accrochage traversée # 1 ©ARP2024

Enfin, quelques documents d’archives retracent l’histoire de l’artothèque d’Angers.

Cette vitrine présente des articles publiés à l’occasion de l’inauguration de l’artothèque en 1984, un numéro de la revue Rar éditée par l’artothèque, l’ouvrage édité à l’occasion des 20 ans de l’artothèque d’Angers et les trois catalogues édités à l’occasion des commandes publiques réalisées par le Cnap (Centre national des arts plastiques) en partenariat avec l’ADRA (Association de Développement et de Recherche sur les Artothèques) ©ARP2024

L’organisation de cette traversée a été réalisée par Anne Esnault, conservatrice en chef du patrimoine, directrice des musées d’Angers, Élodie Derval, responsable de l’Artothèque et commissaire de l’exposition, les assistantes d’exposition Sandrine Fauché, Lydia Blin, et les médiateurs référents Cédric Bernardeau, Virginie Lepéculier et Mari Le Roy.

Double page 6-7 de la brochure Le RU M’A Musées d’Angers publiée à l’occasion des 40 ans de l’artothèque d’Angers et de l’exposition Paysage matière à pensées réalisée en partenariat avec le FRAC des Pays de la Loire ©ARP2024

Pour retrouver le programme des festivités prévues à l’occasion de cet anniversaire https://musees.angers.fr/expositions/evenement/76815-les-40-ans-de-lartotheque-dangers-traversee1/index.html

Enregistrement à Vitré du podcast sur “L’histoire et les collections des artothèques” commandé par l’ADRA à Sens de la visite

Isabelle Tessier & Juliette Lavie au micro de Jérémie Thomas

Le jeudi 19 avril a été enregistré, à l’artothèque de Vitré, les discussions qui constitueront la matière d’un podcast sur “L’histoire et les collections des artothèques” réalisé par Sens de la visite.

Nous remercions Isabelle Tessier et l’ensemble de l’équipe de l’ADRA (Association de développement et de recherche sur les artothèques) de nous avoir invité à contribuer à ce projet. Merci également à Lisa & Jérémie Thomas pour leur accompagnement dans cette expérience, leur bienveillance et pour toute l’énergie qu’ils déploieront pour rendre compte en quelques minutes des longs échanges que nous avons eu.

Isabelle Tessier et Jérémie Thomas au cours de l’enregistrement du podcast consacré à l’histoire et aux collections des artothèques ©ARP 2024
Juliette Lavie et Jérémie Thomas au cours de l’enregistrement du podcast consacré à l’histoire et aux collections des artothèques ©Isabelle Tessier 2024

Le podcast sera diffusé sur le site de l’ADRA https://www.lesartotheques.com/

Pour suivre les activités de Lisa & Jérémie Thomas, vous pouvez consulter leur site https://sensdelavisite.net/

Les Artothèques. Histoire(s) de collections III — Programme

L’équipe ARP est heureuse de présenter le programme de la journée d’étude Les Artothèques. Histoire(s) de collections III qui aura lieu le jeudi 28 mars 2024 à l’Institut national d’histoire de l’art

Artothèque de La Roche-sur-Yon, espace de prêt, Médiathèque Benjamin Rabier ©artothèque de La Roche-sur-Yon, 2018.

Pour rappel cette nouvelle édition se propose de poursuivre l’étude des collections des artothèques sous l’angle de leur histoire et de leur matérialité. Elle réunira à la fois des spécialistes de l’estampe, de la photographie et du multiple qui proposeront leurs regards sur ces collections ; et des responsables d’artothèques, des restauratrices et des représentantes de la mention Conservation-restauration des biens culturels (CRBC) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et de l’Institut National du Patrimoine (INP) qui aborderont le sujet de la conservation préventive et de la restauration des collections en artothèques.

Interventions, tables-rondes alterneront dans cette journée organisée par Juliette Lavie et animée par les membres de l’équipe ARP.

Programme :

9h15 Accueil

9h30 Ouverture

Les artothèques publiques françaises et leurs collections 1982-2022 (ANR 22-CE27-0007)

Première partie

Modération Juliette Lavie (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

9h45 Le projet des galeries de prêts dans les archives du ministère de la Culture Arnaud Bertinet, (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

10h25 Après le multiple : l’estampe des années 1980-2000 Emmanuel Pernoud, (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

11h Pause

Deuxième partie

Modération Juliette Lavie (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

11h30 Table-ronde

L’artothèque de La Roche-sur-Yon. Histoires d’une collection (1998-2024)

Avec la participation de Sandra Doublet (Responsable de l’artothèque de La Roche-sur-Yon depuis 2019), d’Hélène Jagot (Directrice des Musées et Château de Tours, Directrice du Musée de La Roche-sur-Yon de 2005 à 2018) et d’Anne-Lise Broyer (Artiste-plasticienne)

13h Pause

Troisième partie

Modération Arnaud Bertinet (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

14h30 Véra Molnár, pourquoi l’estampe ? Vincent Baby (institut national d’histoire de l’art INHA)

15h45 Pause

Quatrième Partie

Modération Claire Bételu (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Rachel Suteau (institut National du Patrimoine INP)

16h15 Table-ronde

Conservation préventive en artothèques : Constats et Perspectives

Avec la participation d’Isabelle Tessier (Responsable de l’artothèque de Vitré, co-présidente de l’ADRA), de Gwenola Furic (Restauratrice diplômée de l’INP) et d’Aurélie Perreux (Responsable de l’artothèque de Saint-Priest, Restauratrice diplômée de l’INP)

17h30 Clôture de la journée

Pour télécharger le programme cliquer sur le lien placé ci-après

Préparation de l’envoi de la commande d’œuvres d’art imprimé, “Les temps changent…” Cnap-Adra

Livret réalisé par la graphiste Line Martin-Célo © Line Martin-Célo

Après Quotidien (2019) et Emanata (2021), Les temps changent… est la nouvelle commande que réalise le Centre national des arts plastiques (Cnap) sur l’initiative du ministère de la Culture en partenariat avec l’Association de développement et de recherche sur les artothèques (ADRA). Cette commande d’œuvres d’art imprimé compte cette année six cent quarante-huit œuvres – sérigraphie, héliogravure, risographie, eau-forte, lithographie, pochoir – réalisées par douze artistes sélectionnés Pauline Barzilaï, Tamaris Borrelly, Io Burgard, Alix Delmas, Leah Desmousseaux, Vanessa Dziuba, Juliette Green, Seulgi Lee, Diego Movilla, Paul Pouvreau, Super Terrain, Agnès Thurnauer.

Chacun a travaillé en collaboration avec un atelier parmi les treize retenus (Atelier Arcay, Atelier Michaël Woolworth, Atelier René Tazé, Atelier R.L.D, Écran total, Fidèle, Héliog – Atelier Fanny Boucher, La Fraternelle-Maison du peuple, La presse purée, L’Estampe moderne, Lézard graphique, l’Institut sérigraphique, Tchikebe) pour produire une œuvre qui témoigne de la grande vitalité du multiple en France, du maintien des savoir-faire et de l’innovation des ateliers d’impression.

Depuis quelques jours, un ensemble d’exemplaires de la commande sont en cours de préparation à Vitré, conditionnés par les soins de l’ADRA, pour rejoindre dans les semaines à venir le réseau en vue d’être intégrés aux collections des trente-cinq artothèques réparties sur le territoire.

Préparation de l’envoi de la commande œuvres d’art imprimé “Les temps changent…” Cnap-Adra, Vitré, 30 janvier 2024 ©ARP2024

Depuis le 3 février un exemplaire du CNAP est exposé à l’artothèque de Caen, il retrouvera ensuite les collections du FNAC. Quant aux autres exemplaires, ils seront présentés dans chaque établissement et mis ensuite à la disposition des emprunteurs des artothèques, contribuant, ainsi, à la diffusion de l’art contemporain.

Le Cnap présente la commande et les conditions qui ont permis la sélection des douze artistes retenus https://www.cnap.fr/les-laureats-de-la-commande-nationale-destampes-les-temps-changent

Pour plus d’informations sur la commande, sur les lauréats et les ateliers lire le communiqué de presse https://www.cnap.fr/sites/default/files/CP%20-%20Laur%C3%A9ats%20commande%20nationale%20destampes%20%20Les%20temps%20changent.pdf

L’ADRA présente la commande et sa diffusion sur son site https://www.lesartotheques.com/agenda/1906/

Nous vous engageons également à visionner les cinq vidéos réalisées par le Cnap et publiées sur sa chaîne Youtube. Celles-ci sont consacrées à la commande et montrent la réalisation des œuvres dans quelques ateliers d’impression https://www.youtube.com/@cnap-centrenationaldesarts7004/search?query=les%20temps%20changent

Les Artothèques. Histoire(s) de collections III

Annonce : Journée d’étude, jeudi 28 mars 2024 9h-18h, galerie Colbert, salle Vasari, INHA

Cette journée d’étude, organisée dans le cadre du projet de recherche Les artothèques publiques françaises et leurs collections 1982-2022 -ANR 22-CE27-0007-, s’inscrit dans le prolongement des manifestations réalisées en 2021 et 2022 par les membres de l’équipe ARP (Artothèque, Recherche, Patrimoine)

Artothèque de La-Roche-sur-Yon, artothèque, espace de prêt ©artothèque de La Roche-sur-Yon 2018

Cette nouvelle édition se propose de poursuivre l’étude des collections des artothèques sous l’angle de leur histoire et de leur matérialité. Elle réunira à la fois des spécialistes de l’estampe, de la photographie et du multiple qui proposeront leurs regards sur ces collections ; et des responsables d’artothèques, des restauratrices et des représentantes de la mention Conservation-restauration des biens culturels (CRBC) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et de l’Institut National du Patrimoine (INP) qui aborderont le sujet de la conservation préventive et de la restauration des collections en artothèques.

Interventions, tables-rondes alterneront dans cette journée organisée par Juliette Lavie et animée par les membres de l’équipe ARP.

(Programme à venir)

Takesada Matsutani à l’Institut national d’histoire de l’art

L’équipe ARP se saisit de l’occasion que lui donne l’exposition d’une sélection de quatre estampes de Takesada Matsutani (né en 1937) à l’Institut national d’histoire de l’art, pour signaler la présence d’une œuvre de cet artiste dans les collections de l’artothèque de Caen et de l’artothèque de L’Aisne.

Celles-ci ont acquis, respectivement, en 2019 et en 2023, auprès de Fecit Pinxit – L’Institut des métiers de l’estampe originale – , le portfolio Faire bonne impression, dans lequel se trouve l’œuvre Circle Yellow que Takesada Matsutani a réalisée en taille douce avec Les ateliers Moret. C’est ainsi, par l’acquisition de ce portfolio, tiré à 30 exemplaires, composé de dix estampes réalisées dans dix ateliers par dix artistes, imprimé en 2019 à l’occasion de la manifestation Le Siècle Soulages organisée par la ville de Rodez et Rodez Agglomération, que ces deux artothèques ont fait entrer cet artiste japonais, résidant en France, dans leurs collections.

Archives Internes de l’Artothèque de Caen-Espaces d’art contemporain, Registre d’inventaire 2018-, vol.3, page sur laquelle figure l’achat du portfolio Faire bonne impression. Portfolio de 10 estampes, 13/30, acquisition 2019 auprès de Fexit-Pincit ©ARP 2023

L’exposition réalisée à l’occasion de la donation par Takesada Matsutani d’une partie importante de son oeuvre gravé est à voir à l’INHA au 2-4 rue Vivienne, 75002 Paris. Pour plus d’informations sur la donation : https://www.inha.fr/fr/actualites/actualites-de-l-inha/en-2020/donation-de-takesada-matsutani-a-l-institut-national-d-histoire-de-l-art.html

Pour plus de détails sur le portfolio Faire bonne impression https://www.fecit-pinxit.fr/estampes/les-ateliers-moret-avec-takesada-matsutani-didier-manonvillier-matthieu-perramantthomas-fouque/

L’ Atelier d’Éric Seydoux

Une exposition événement à voir à la Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand, Galerie des donateurs (21 novembre 2023 au 21 janvier 2024)

Actuellement, se tient à la Bibliothèque nationale de France, sur le site François Mitterand, l’exposition L’Atelier Éric Seydoux. Celle-ci était attendue par les membres de l’équipe ARP, car elle présente le parcours, les engagements, et l’activité de l’imprimeur et éditeur en sérigraphie Éric Seydoux (1946-2013) dont les estampes, les affiches et parfois les livres font partie des collections de nombreuses artothèques publiques françaises.

Parmi les soixante oeuvres exposées dans la galerie des donateurs de la BnF certaines font écho à celles présentes à Caen, qui a reçu en don une sérigraphie d’Al Martin par l’atelier Éric Seydoux en 1997 et conserve douze oeuvres, de Pierre Buraglio, Philippe Compagnon, Frédérique Lucien, Didier Mencoboni, Paul Cox et Jean Zuber, éditées par l’atelier. Au-delà de cet exemple, l’exposition a permis aux membres de l’équipe de constater la diversité du réseau d’artistes – Guy de Rougemont, Buraglio, Hélène Delprat, Claude Viallat, Pierre Soulages, Françoise Pétrovitch – avec lesquels Éric Seydoux a collaborés, et ainsi de connaître une part de l’écosystème soutenu par les acquisitions des artothèques au cours des quarante années d’existence de ce lieu unique de l’impression et de l’édition d’art en France.

Pour en savoir plus sur l’exposition L’Atelier Éric Seydoux dont le commissariat a été réalisé par Céline Chicha-Castex et Cécile Pocheau-Lesteven, département des Estampes et de la photographie, BnF, suivre le lien https://www.bnf.fr/fr/agenda/latelier-eric-seydoux

Financement du projet de recherche “Les artothèques publiques françaises et leurs collections (1982-2022)” par l’ANR (2023-2026)

L’équipe ARP (Artothèque – Recherche- Patrimoine) a l’immense honneur d’annoncer le financement par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) de son projet Les artothèques publiques françaises et leurs collections (1982-2022) porté par Arnaud Bertinet (MCF-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne-HiCSA)

Ce projet a pour objectif de collecter pour la première fois à l’échelle nationale des informations relatives aux collections des artothèques publiques afin de concevoir la première base de données ouverte commune à l’ensemble des artothèques, et de procéder grâce à l’outil technique conçu à l’étude historique de ces établissements, qui se situent à l’interface entre l’institution muséale, le marché de l’art et la société civile, sous l’angle de leurs collections et de l’écosystème culturel, social et économique qu’ils ont créé.

Suivez le lien ci-dessous pour avoir accès à la page de présentation du projet sur le site de l’ANR

https://anr.fr/Projet-ANR-22-CE27-0007

Parution d’un article sur l’histoire des artothèques publiques françaises dans la revue Nouvelles de l’estampe par Juliette Lavie

Juliette Lavie, cheffe du projet Les Artothèques publiques françaises et leurs collections 1982-2022 ARP (Artothèque-Recherche-Patrimoine) HiCSA Université Panthéon-Sorbonne Paris 1 /ANR (ANR-22-CE27-0007), vient de faire paraître, dans le numéro 268 de la revue Nouvelles de l’estampe dirigé par Philippe Sénéchal, l’article intitulé “Transposer à l’échelle nationale une expérience pilote. De la galerie de prêt d’œuvres d’art de la bibliothèque Grand’Place à Grenoble aux artothèques publiques (1976-1986)

Cette contribution à l’histoire des artothèques aborde la création et le fonctionnement de la première galerie de prêt d’œuvres d’art en bibliothèque inaugurée en 1976 à Grenoble par la municipalité d’Hubert Dubedout (1965-1983), puis le déploiement de cette expérience pilote à l’échelle nationale, entre 1982 et 1986, par le ministère de la Culture Jack Lang, avant de proposer un aperçu des premières politiques d’acquisitions d’œuvres multiples (estampes contemporaines et photographies) par l’étude des collections des artothèques d’Angers, de Montpellier, de Lyon, de Toulouse et de Caen constituées au cours de cette période grâce aux subventions allouées pour partie par l’Etat.

Suivez le lien ci-dessous pour accéder à la publication https://journals.openedition.org/estampe/3137