Journée d’études Les Artothèques. Histoire(s) de collections (INHA-28 septembre 2021)

L’équipe de recherche ARP (Artothèque, Recherche, Patrimoine) UR 4100 HiCSA Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a le plaisir de vous annoncer la journée d’études Les Artothèques. Histoire(s) de collections organisée en collaboration avec le CNAP et l’ADRA.

Programme

A partir de 8h30 / Accueil
9h10 / Présentation de l’équipe et du projet de recherche Faire connaître les artothèques publiques et leurs collections. Étude d’un écosystème culturel, social et économique, par Arnaud Bertinet, MCF Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Première partie :
Modération Arnaud Bertinet

9h30 / Juliette Lavie, docteure de l’Université Paris-Nanterre
Transposition à l’échelle nationale de « l’expérience pilote » de la galerie de prêt de Grand’Place à Grenoble 1982-1986
10h00 / Clothilde Roullier, chargée d’études documentaires aux Archives nationales
Les galeries de prêt à la source

11h00 / Questions – Pause

11h30 / Table-ronde L’artothèque de Caen (1986-2020). Retours sur expériences avec Patrice Cotensin, premier directeur de l’artothèque, Yvan Poulain, directeur actuel de l’artothèque, vice-président de l’ADRA et la participation d’un artiste « compagnon » de l’artothèque de Caen

13h00 / Pause

Deuxième partie :
Modération Emmanuel Pernoud

14h00 / Julie Verlaine, MCF Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Art for all, Art Rental. Naissance et développement des artothèques en Amérique du Nord 1940-1970
14h30 / Émeline Jaret, MCF Université de Rennes 2
Le dispositif de l’artothèque en support de recherche et de création : l’exemple du collectif W

15h00 / Questions – Pause

Troisième Partie :
Modération Juliette Lavie

15h30 / Yannick Miloux, directeur artistique
FRAC-Artothèque Nouvelle-Aquitaine
16h00 / Isabelle Tessier, co-présidente de l’ADRA, Yvan Poulain, vice-président de l’ADRA et Jean-Baptiste Delorme, conservateur du Patrimoine, CNAP
CNAP-ADRA. Nouvelles perspectives

16h30 / Questions – Pause

17h00 / Table-ronde La patrimonialisation des collections des artothèques, enjeux actuels ?  avec Isabelle Tessier, directrice de l’artothèque de Vitré, co-présidente de l’ADRA, Valérie Sandoz, directrice de l’artothèque de Villeurbanne, Emmanuel Pernoud, professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et les participants de la journée.

18h00 / Conclusion et clôture de la journée

Les artothèques publiques et leurs collections

La première artothèque publique a été inaugurée il y a une cinquantaine d’années en France. Plus d’un demi-siècle s’est écoulé, pourtant le déficit de reconnaissance de ces établissements culturels, de leurs missions, de leurs actions et de leurs collections est tel que l’évocation du mot « artothèque » suscite surtout des interrogations, au premier titre desquelles : Qu’est-ce que c’est ? Inégalement réparties sur le territoire, les artothèques font parties des dispositifs expérimentés, comme les Maisons de la culture, dans les années 1960 par le ministère des Affaires culturelles, avant d’être développées, dans les années 1980, en même temps que les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC), par le ministère de la Culture afin de renforcer la politique de décentralisation et de favoriser les pratiques culturelles. L’ambition du ministère de la Culture est alors forte et ses intentions démocratiques. Il encourage l’acquisition d’œuvres d’art contemporain originales, initialement des œuvres multiples (estampes et photographies), dans le but de former une collection en vue de la mettre à la disposition des particuliers sous forme de prêts. L’artothèque correspond alors pour l’œuvre d’art, à ce que la bibliothèque est pour le livre.
En 2021, le constat d’un déficit de reconnaissance et de visibilité des artothèques et de leurs collections, a engagé l’équipe de recherche ARP (Artothèque, Recherche, Patrimoine), accueillie par l’Unité de Recherche HiCSA de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, à lancer un programme de recherche consacré à Faire connaître les artothèques publiques et leurs collections. Étude d’un écosystème culturel, social et économique. Les objectifs visés sont de collecter pour la première fois à l’échelle nationale des informations relatives aux collections des artothèques publiques afin de concevoir la première base de données commune à l’ensemble des artothèques et de procéder grâce à cet outil à l’étude historique de ces établissements sous l’angle des collections qu’ils renferment et de l’écosystème culturel, social et économique créé.
Ce carnet de recherche propose de rendre compte des activités de l’équipe de recherche par l’édition de billets thématiques, d’un agenda, d’un fils d’actualité, etc. afin de faire connaître, à un public intéressé par l’art contemporain, l’estampe, la photographie, la vidéo, les politiques culturelles… les recherches effectuées, de diffuser les entretiens et les enquêtes de terrain, de relayer l’information et de renvoyer vers nos partenaires.